top of page
  • Photo du rédacteurIsabelle Fleury

L'imaginaire du Nord et de l'hiver dans deux chansons de la Reine des neiges

Dernière mise à jour : 4 sept. 2023

ALERTE DIVULGÂCHEUR sur le film Frozen (La Reine des neiges) et Frozen II (La Reine des neiges 2)


L'imaginaire de l'hiver dans Let it go


Titre : Let it go (version originale); Libérée, délivrée (version française)

Interprètes : Idina Menzel (version originale); Anaïs Delva (version française)

Paroles et musique : Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez

Orchestration : Christopher Beck

Tiré du film Frozen (version originale); La Reine des neiges (version française), 2013


Let it go



The snow glows white on the mountain tonight

Not a footprint to be seen

A kingdom of isolation

And it looks like I'm the queen

The wind is howling like this swirling storm inside

Couldn't keep it in, heaven knows I tried


Don't let them in, don't let them see

Be the good girl, you always have to be

Conceal, don't feel, don't let them know

Well, now they know


Let it go, let it go

Can't hold it back anymore

Let it go, let it go

Turn away and slam the door

I don't care what they're going to say

Let the storm rage on

The cold never bothered me anyway


It's funny how some distance

Makes everything seem small

And the fears that once controlled me

Can't get to me at all

It's time to see what I can do

To test the limits and break through

No right, no wrong, no rules for me

I'm free


Let it go, let it go

I’m one with the wind and sky

Let it go, let it go

You'll never see me cry

Here I stand

And here I stay

Let the storm rage on


My power flurries through the air into the ground

My soul is spiraling in frozen fractals all around

And one thought crystallizes like an icy blast

I'm never going back, the past is in the past


Let it go, let it go

And I'll rise like the break of dawn

Let it go, let it go

That perfect girl is gone

Here I stand

In the light of day

Let the storm rage on

The cold never bothered me anyway


 

Libérée, délivrée



L'hiver s'installe doucement dans la nuit

La neige est reine à son tour

Un royaume de solitude

Ma place est là pour toujours

Le vent qui hurle en moi ne pense plus à demain

Il est bien trop fort, j'ai lutté en vain


Cache tes pouvoirs, n'en parle pas

Fais attention, le secret survivra

Pas d'états d'âme, pas de tourments

De sentiments


Libérée, délivrée

Je ne mentirai plus jamais

Libérée, délivrée

C'est décidé, je m'en vais

J'ai laissé mon enfance en été

Perdue dans l'hiver

Le froid est pour moi le prix de la liberté


Quand on prend de la hauteur

Tout semble insignifiant

La tristesse, l'angoisse et la peur

M'ont quittée depuis longtemps

Je veux voir ce que je peux faire

De cette magie pleine de mystères

Le bien, le mal, je dis tant pis

Tant pis


Libérée, délivrée

Les étoiles me tendent les bras

Libérée, délivrée

Non, je ne pleure pas

Me voilà

Oui, je suis là

Perdue dans l'hiver


Mon pouvoir vient du ciel et envahit l'espace

Mon âme s'exprime en dessinant et sculptant dans la glace

Et mes pensées sont des fleurs de cristal gelées

Je ne reviendrai pas, le passé est passé


Libérée, délivrée

Désormais plus rien ne m'arrête

Libérée, délivrée

Plus de princesse parfait

Je suis là

Comme je l'ai rêvé

Perdue dans l'hiver

Le froid est pour moi le prix de la liberté


 

Éléments de l’imaginaire de l’hiver dans les paroles

Neige, blancheur, noirceur (nuit), solitude, recueillement, silence (par extension), harmonie avec la nature (« I’m one with the wind and sky »), immensité (« perdue dans l’hiver »), vent, tempête (« Let the storm rage on »), peur, froid, flocon, glace, cristaux, magie, émerveillement, renouveau (« I’ll rise like the break of dawn »).


Éléments de l'imaginaire de l'hiver dans la musique


Le rythme entraînant, la pulsation marquée au piano, puis à l'orchestre, évoque le plaisir, le jeu et la découverte. Le carillon suspendu introduit à 0:06 évoque la magie d'Elsa. En introduction, on entend le bruit du vent. L'omniprésence de sons métalliques et résonnants évoque la glace, y compris la note finale. Le shaker subtil à 0:42 semble illustrer des pas légers dans la neige. Les notes de piano très rapides à 2:29 rappellent une déferlante de flocons de neige. Le crescendo orchestral se construit au même rythme qu'Elsa gagne confiance en elle et en ses pouvoirs pour bâtir son château de glace, témoignant de la force créatrice de l'hiver et de la neige.


 

Interprétation


Enfermée dans une étiquette de femme froide « qui attaque, mord, pince la peau, les membres et le visage(1) », la Reine des neiges Elsa s’enfuit dans la montagne du Nord. Sa magie hivernale étant reliée à ses émotions, la chanson Let it go exprime la libération graduelle de ses sentiments refoulés par la peur, sous la forme d’une énorme tempête, où elle ne fait qu’un avec la nature. Elsa apprivoise peu à peu ses pouvoirs, dans ce « repli sur soi qui incite au recueillement(2) ». Le début témoigne d’une grande solitude dans le « silence nocturne(3) » de l’hiver, la saison et le froid étant incarnés ici littéralement par un personnage perçu comme dangereux. Si le froid n’a jamais dérangé Elsa, il suscite toutefois une grande peur chez les autres. Cette peur résonne d’ailleurs avec le terme d’hivernophobie de Louis-Edmond Hamelin(4) , l’hiver étant perçu comme indésirable et menaçant. Tranquillement, la peur d’Elsa fait place à la « proximité à la nature(5) » et à l’émerveillement enfantin de la découverte des possibilités créatrices de l’hiver, exprimé en français notamment par l’allusion aux dessins et sculptures de glace. La chanson se conclut triomphalement à la lumière de l’aurore, symbolisant un renouveau pour le personnage, vers l’acceptation et le respect de soi. Comme le souligne Antonius Moonen, quoi de mieux que la blancheur de la neige et de l’hiver « pour symboliser la naissance et tout commencement(6) »?



 


L'imaginaire du Nord dans All is found


Titre : All is found (version originale); La berceuse d’Ahtohallan (version française); Gávnnat buot (version sâme du Nord)

Interprètes : Evan Rachel Wood (version originale); Prisca Demarez (version française); Eva Jeanette Iversen (version sâme du Nord)

Paroles et musique : Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez

Orchestration : Christopher Beck

Tiré du film : Frozen II (version originale); La Reine des neiges 2 (version française); Jikŋon 2 (version sâme du Nord), 2019


All is found



Where the North wind meets the sea

There's a river full of memory

Sleep, my darling, safe and sound

For in this river, all is found


In her waters, deep and true

Lie the answers and a path for you

Dive down deep into her sound

But not too far or you'll be drowned


Yes, she will sing to those who hear

And in her song, all magic flows

But can you brave what you most fear?

Can you face what the river knows?


Where the North wind meets the sea

There's a mother full of memory

Come my darling, homeward bound

When all is lost, then all is found


 

La berceuse d’Ahtohallan



Quand le vent frais vient danser

La rivière chante pour ne pas oublier

Ferme les yeux si tu veux voir

Ton reflet dans son grand miroir


Dans l’air du soir tendre et doux

L’eau claire murmure un chemin pour nous

Si tu plonges dans le passé

Prends garde de ne pas t’y noyer


Elle chante pour qui sait écouter

Cette chanson, magie des flots

Il faut nos peurs apprivoiser

Pour trouver le secret de l’eau


Quand le vent frais vient danser

Une maman rêve tout éveillée

Dors mon enfant, n’aie plus peur

Le passé reste au fond des cœurs


 

Gávnnat buot



Davvebiegga mearas lea (Le vent du Nord est sur la mer)

Doppe johka mas leat muittožat (Il y a une rivière remplie de souvenirs)

Oađe njálgát biiggážan (Fais de beaux rêves, petit enfant)

Dasgo dán jogas gávnnat buot (Parce que dans cette rivière tu trouveras tout)


Ja dat johka čieŋal nu (Et dans la rivière profonde)

Doppe vurdet vástádusat du (Des réponses t’attendent)

Buokčal jitnii čiekŋalii (Plonge dans les profondeurs glacées)

Muhť várut heavvaneames fal (Mais fais attention de ne pas te noyer)


Son lávlu daidda geat gullet (Elle chante à ceux qui écoutent)

Ja lávlagis lea čábbodat (Et dans la chanson il y a de la beauté)

Muhť johka diehtá mas balat (Mais la rivière connaît tes peurs)

Duosttatgo dainna gávnnadit? (Quand tu oses, c’est là que tu trouveras)


Davvebiegga mearas lea (Le vent du Nord est sur la mer)

Doppe eadni geas leat muittožat (Il y a une maman avec des souvenirs)

Boađe ruoktut biiggážan (Rentre à la maison, petit enfant)

Go láhppon leat de gávnnat buot (C’est lorsque tu es perdu que tu trouveras tout)


 

Éléments de l’imaginaire du Nord dans les paroles

Vent du Nord, mer, mémoire, temps (« le passé reste au fond des cœurs »), recueillement et introspection (« ton reflet dans son grand miroir »), réponses aux questions (« all is found »), silence (« elle chante pour qui sait écouter »), profondeur, glace, danger, mort (« you’ll be drowned »), magie, peur, courage (« can you brave what you most fear »), secrets, autochtonie (sâme du Nord).


Éléments de l'imaginaire du Nord dans la musique


Le choix d'une berceuse, se transmettant de génération en génération, illustre la mémoire et le temps qui se fige. La chanson est accompagnée au kantele, un instrument traditionnel du Nord. Les sons du kantele résonnent dans la grandeur de l'espace, tandis que ses nombreuses notes rapides rappellent la tombée de flocons de neige. L'omiprésence de sons métalliques et résonnants interprétés par les métallophones et les cymbales évoque la glace et l'immensité. Le carillon suspendu donne un côté magique et mystérieux. La flûte traversière, dans son registre grave, est envoûtante. Les motifs mélodiques de vagues aux violoncelles à partir de 0:58 dans le grave, puis aux violons à partir de 1:25 dans l'aigu, illustrent la mer du Nord, tandis que les trémolos fréquents de l'orchestre à cordes rappellent le danger. L'arrivée des cuivres à 1:16, d'abord dans les profondeurs du grave, suivie d'une montée héroïque et triomphale, annonce l'épopée des personnages.


 

Interprétation


En ouverture du film Frozen II, la berceuse All is found annonce le pèlerinage du personnage d’Elsa vers la rivière d’Ahtohallan. Le scénario étant fortement inspiré et écrit en collaboration avec le peuple autochtone du nord de la Norvège, le film et ses chansons ont été traduits en sâme du Nord. Dans la fiction, All is found se révèle d’ailleurs comme un chant traditionnel du peuple fictif des Northuldras. Le film aborde les violences et injustices subies par les peuples autochtones et la nécessité de réparer le passé. Dans la berceuse, la rivière gelée d’Ahtohallan a tout de ce que Mathilde Roussat qualifierait de lieu « sublime à la fois terrible et magique(7) ». Apportant réponses à toutes les questions, le temps y semble figé dans la magie des souvenirs, le froid y ayant « le pouvoir surnaturel de ralentir ou d’arrêter le temps(8) ». La mort attend toutefois quiconque s’aventurerait trop loin dans ce périlleux voyage, en l’exposant à ses peurs les plus profondes. C’est tout en poésie que les paroles évoquent les dangers de la mer arctique, bien réels, comme l’ont tragiquement démontré l’expédition de Franklin ou le naufrage du Titanic. Pour reprendre les mots d’Yves Chevrel, on retrouve dans All is found cette « double attitude de fascination et d’inquiétude à l’égard du Nord(9) ». Pour Elsa, ce lieu s’avère toutefois un lieu originel et son voyage, bien qu’elle y frôle la mort, la ramène à la maison, comme l’y invite la fin de la chanson.


 

Citations


(1) Jan Borm et Daniel Chartier, « Le froid comme objet de savoir », Jan Borm et Daniel Chartier [éds], Le froid. Adaptation, production, effets, représentations, Québec, Presses de l’Université du Québec, coll. « Droit au Pôle », 2018, p. 9.


(2) Ibid., p. 10.


(3) MathildeRoussat, « Le Nord et la fascination du sublime. Julius Payer (1841-1915), explorateur et peintre de l’Arctique », Daniel Chartier [dir.], Le(s) Nord(s) imaginaire(s), Montréal, Imaginaire | Nord, coll. « Droit au Pôle », 2008, p. 158.


(4) Daniel Chartier, « Le concept de nordicité de Louis-Edmond Hamelin », capsule 5, LIT 4970 – Imaginaire du Nord et de l’hiver, Université du Québec à Montréal, 2020.


(5) Thomas Monhike, « L’Europe du Nord? Réflexions autour d’un concept », Thomas Beaufils et Thomas Mohnike [dir.], Deshima, no 10, « Qu’est-ce que l’Europe du Nord? », 2016, p. 13.


(6) Antonius Moonen, « Une vague de froid », Snob extrême. Précis de fuite arctique et antarctique, Paris, Éditions Paulsen, 2008, p. 37.


(7) Mathilde Roussat, 2008, p. 139.


(8) Jan Borm et Daniel Chartier, 2018, p. 4.


(9) Yves Chevrel, « Ne pas perdre le Nord! », Monique Dubar et Jean-Marc Moura [dir.], Le Nord, latitudes imaginaires, Lille, France, Université Charles-de-Gaulle, Lille 3, coll. « UL3 Travaux de recherches », 2000, p. 17.


 

Références


Anderson-Lopez, Kristen, Robert Lopez et Christophe Beck. Frozen : Original Motion Picture Soundtrack, États-Unis, Disney, 2013.


Anderson-Lopez, Kristen, Robert Lopez et Christophe Beck. Frozen II : Original Motion Picture Soundtrack, États-Unis, Disney, 2019.


Borm, Jan et Daniel Chartier, « Le froid comme objet de savoir », Jan Borm et Daniel Chartier [éds], Le froid. Adaptation, production, effets, représentations, Québec, Presses de l’Université du Québec, coll. « Droit au Pôle », 2018, p. 1-15.


Chartier, Daniel, « Le concept de nordicité de Louis-Edmond Hamelin », capsule 5, LIT 4970 – Imaginaire du Nord et de l’hiver, Université du Québec à Montréal, 2020.


Chevrel, Yves, « Ne pas perdre le Nord! », Monique Dubar et Jean-Marc Moura [dir.], Le Nord, latitudes imaginaires, Lille, France, Université Charles-de-Gaulle, Lille 3, coll. « UL3 Travaux de recherches », 2000, p. 13-22.


Disney FR, Frozen - Let It Go (French version), Youtube, 10 décembre 2013. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=wQP9XZc2Y_c


DisneymusicfrVEVO, Prisca Demarez - La berceuse d'Ahtohallan (De "La Reine des Neiges 2"/Lyric Video), Youtube, 26 novembre 2019. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=0mddmgbXcBU


DisneyMusicVEVO, Evan Rachel Wood - All Is Found (From "Frozen 2"/Lyric Video), Youtube, 18 novembre 2019. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=a1HL26K1nL0


Disney Scandinavia, Jikŋon 2: Gàvnnat Buot|All Is Found|Northern Sámi (S&T), Youtube, 21 janvier 2020, 1min50. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=eCyysi-OAMs


Fleury, Isabelle, Premier travail : L'imaginaire du Nord et de l'hiver dans les chansons de la Reine des neiges, travail présenté à M. Daniel Chartier, dans le cadre du cours LIT4970 - Imaginaire du Nord et de l'hiver, UQÀM, Montréal, 1er février 2021, 12 pages.


Lee, Jennifer [scénariste et réalisatrice] et Christopher Beck [scénariste et réalisateur], Frozen, avec Idina Menzel, Kristen Bell, Jonathan Groff et Josh Gad, États-Unis, Walt Disney Animation Studios, 2013, 102 min.


Lee, Jennifer [scénariste et réalisatrice] et Christopher Beck [scénariste et réalisateur], Frozen II, avec Idina Menzel, Kristen Bell, Jonathan Groff et Josh Gad, États-Unis, Walt Disney Animation Studios, 2019, 103 min.


Lefèvre, Marine, « Expédition Franklin : les épaves sont loin d’avoir livré tous leurs secrets », Radio-Canada, ICI Toronto, 12 mars 2017. Récupéré de https://ici.radiocanada.ca/nouvelle/1020044/expedition-franklin-epaves-secrets


Monhike, Thomas, « L’Europe du Nord? Réflexions autour d’un concept », Thomas Beaufils et Thomas Mohnike [dir.], Deshima, no 10, « Qu’est-ce que l’Europe du Nord? », 2016, p. 9-26.


Moonen, Antonius, « Une vague de froid », Snob extrême. Précis de fuite arctique et antarctique, Paris, Éditions Paulsen, 2008, p. 31-45.


Radheyan Simonpillai, « Disney signed a contract with Indigenous people before making Frozen II », Now Toronto, Canada, 19 novembre 2019. Récupéré de https://nowtoronto.com/movies/features/disney-frozen-2-indigenous-culture-sami/


Roussat, Mathilde, « Le Nord et la fascination du sublime. Julius Payer (1841-1915), explorateur et peintre de l’Arctique », Daniel Chartier [dir.], Le(s) Nord(s) imaginaire(s), Montréal, Imaginaire | Nord, coll. « Droit au Pôle », 2008, p. 139-164.


Walt Disney Animation Studios, Disney's Frozen "Let It Go" Sequence Performed by Idina Menzel, Youtube, 6 décembre 2013. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=moSFlvxnbgk



Posts récents

Voir tout

Bazar alphabétique de ressources gratuites

Cette page sera régulièrement mise à jour. Si vous avez une ressource gratuite à partager, contactez-moi ;) Audacity Montage audio et enregistrement. Pas le plus complet et intuitif, mais parfait pour

Un moment avec ChatGPT

Je sais qu'il y a plusieurs inquiétudes concernant l'intelligence artificielle, mais moi, je suis plutôt du type optimiste et enthousiaste. ChatGPT a été une grande découverte pour moi qui aime les la

Comments


bottom of page