top of page
  • Photo du rédacteurIsabelle Fleury

Comment "Frozen : The Broadway Musical" s’inscrit dans le concept d’œuvre d’art totale

Dernière mise à jour : 28 juil. 2023

ALERTE DIVULGÂCHEUR sur le film Frozen (La Reine des neiges) et le spectacle Frozen : The Broadway Musical

 
 



1. Introduction

Ma fille de quatre ans avait revêtu sa robe d’Elsa la Reine des neiges et nous étions toutes les deux très excitées à l’idée d’assister à notre première comédie musicale à New York : Frozen : The Broadway Musical. Nous avions déjà visionné le film La Reine des Neiges (Frozen) des dizaines de fois et nous connaissions la chanson titre Libérée, délivrée (Let it go) par cœur. Assises au balcon à regarder les projections d’aurores boréales avant l’ouverture du rideau, nous nous attendions évidemment à passer un bon moment. Mais nous avons été estomaquées, transportées comme par magie au royaume d’Arendelle. Les comédies musicales sont par défaut des œuvres artistiques interdisciplinaires, et nous avons trouvé que Broadway y apportait un professionnalisme et une précision à couper le souffle.

Ce souci du détail et de synthèse des arts n’est pas sans rappeler l’idéal de l’œuvre d’art totale (gesamtkunstwerk) recherché par Richard Wagner dans ses opéras et par plusieurs artistes subséquents. Wagner « voulait réconcilier la danse, la musique et la poésie […] dans le drame musical » (Junod, s.d., s.p.) et ainsi réunir « toutes les branches de l’art » (Junod, s.d., s.p.). En effet, l’œuvre d’art totale cherche à réunir, voire fusionner, non seulement différentes disciplines ou techniques artistiques, mais aussi les cinq sens (synesthésie), les créateurs et les spectateurs, l’art et la vie (Junod, s.d.). Pour Wagner, l’art était aussi « sensé aborder tous les sujets sociaux, à savoir la politique, la religion, l’économie » (Sven Friedrich, dans Fuhrmann, 2019, 1/2), conférant à ses opéras une dimension sociopolitique importante (Vazsonyi, 2016, p.27). Bien que le concept d’œuvre d’art totale soit un concept portemanteau pouvant s’appliquer notamment à l’architecture, aux arts visuels et aux arts de la scène (Junod, s.d.), nous nous pencherons ici uniquement sur son application dans le théâtre musical (opéras et comédies musicales).

Nous chercherons à démontrer comment Frozen : The Broadway Musical s’inscrit dans ce concept d’œuvre d’art totale. Pour ce faire, nous situerons d’abord le spectacle Frozen : The Broadway Musical dans son contexte, en parlant de l’œuvre et de sa création. Puis, en lien avec l’idéal de Richard Wagner et d’autres artistes, et à l’aide notamment de figures, d’extraits du livret, de vidéos et de musique, nous verrons comment le spectacle Frozen : The Broadway Musical intègre différentes disciplines artistiques, soit : la littérature; la musique; la danse; les arts visuels et multimédias; et les arts mineurs et décoratifs. Nous donnerons ensuite quelques exemples de la façon dont la production suscite la participation du public, puis nous terminerons en abordant la dimension sociopolitique du spectacle.

2. L’œuvre dans son contexte

Frozen : The Broadway Musical est une adaptation du film Frozen (Lee et Buck, 2013) des studios Disney. Le film a remporté un immense succès critique et populaire, ainsi que des prix Academy Awards pour le meilleur film d’animation (Best Animated Feature) et la meilleure chanson originale (Best Original Song) pour Let it go. (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet]. Enrichment, Inspiration, Animated Feature Film., s.d.)

Il s’agit d’une histoire originale, inspirée légèrement du conte La Reine des neiges de Hans Christen Andersen (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Inspiration, The Snow Queen, s.d.). Situé au royaume imaginaire d’Arendelle dans les années 1840 (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Adaptation, Story, s.d.), Frozen raconte l’histoire d’Elsa, qui prend la fuite dans les montagnes lorsque ses pouvoirs sont découverts par les gens du royaume. Sa sœur Anna part à sa recherche et est aidée en chemin par Kristoff, son renne Sven et Olaf, un bonhomme de neige créé par Elsa. Dans son palais de glace, terrifiée en apprenant qu’elle a plongé sans le vouloir tout le royaume dans un hiver éternel, Elsa blesse accidentellement Anna au cœur. Sous le conseil des Trolls, Anna rentre au château, où un geste d’amour sincère doit la sauver. À Arendelle, le prince Hans accuse Elsa de haute trahison et la condamne à mort. Avec ses dernières forces, Anna se jette devant l’épée d’Hans pour sauver sa sœur Elsa et devient une statue de glace. Ce sacrifice, preuve de l’amour sincère entre les deux sœurs, libère Anna de son cœur de glace et libère Elsa de sa peur. Elsa parvient ainsi à ramener l’été à Arendelle. (Lee et Buck, 2013)

Pour adapter le film en comédie musicale, plusieurs changements ont dû être apportés. En plus des 12 nouvelles chansons qui ont été composées pour le spectacle (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Adaptation, Music, s.d.) et des nouvelles orchestrations des chansons du film (Anderson-Lopez et al., 2018), le scénario a lui aussi subi plusieurs transformations, par exemple : Marshmallow a disparu (voir Figure 1), les loups (voir Figure 2) ont été remplacés par un pont couvert de glace (voir Figure 3) et les Trolls (voir Figure 4) ont été remplacés par le Hidden Folk (voir Figure 5), un peuple mystérieux vivant caché dans les montagnes (Schumacher et al., 2019).

La comédie musicale s’adresse à un public général et les créateurs ont pris pour acquis que la majorité des spectateurs auraient déjà vu le film (ABC News, 2018). Ainsi, l’œuvre reprend souvent les repères visuels du film d’animation, comme le montrent les figures 6 à 13 (voir Figure 6 et Figure 7 (Vueli/Let the sun shine on); Figure 8 et Figure 9 (Do you want to build a snowman?); Figure 10, Figure 11 et Figure 12 (Let it go); Figure 13 et Figure 14 (Hygge)).

3. Synthèse des arts

Richard Wagner expose son « esthétique du drame musical » (Pavans, s.d., s.p.) dans ses traités Das Kunstwerk der Zukunft (L'Œuvre d'art de l'avenir, 1849) et Oper und Drama (Opéra et drame, 1851). Son modèle de Gesamtkunstwerk, ou « œuvre d’art totale », est la tragédie grecque antique (Pavans, s.d., s.p.), qui fusionne les « trois sœurs éternelles », soit la danse, la musique et la poésie (Bouchardon et al., 2007, paragr.1). Wagner ne cherchait pas à recréer la tragédie grecque, mais à la renouveler (Pavans, s.d., s.p.). Dans le même ordre d’idées, l’architecte Daniel Libeskind, scénographe pour l’opéra Tristan und Isolde de Wagner, affirme que « l’avenir de l’opéra est dans la création de nouveaux liens avec la technologie, l’art et la vie elle-même » (dans Fuhrmann, 2019, 2/2). Nous verrons dans cette section comment Frozen : The Broadway Musical effectue une synthèse des arts, notamment avec l’emploi dramatique du chœur comme dans la tragédie grecque antique, et l’utilisation de la technologie, à travers la littérature, la musique, la danse, les arts visuels et multimédias, et les arts mineurs et décoratifs.

3.1. Littérature

Comme dans toute comédie musicale, le livret de Frozen : The Broadway Musical comprend de la poésie sous forme de chansons ainsi que des dialogues parlés. Bouchardon et al. (2007) soulignent que, dans une œuvre d’art totale : « La parole ne doit plus prétendre prendre en charge et absorber les autres éléments du spectacle : elle dialogue avec eux, sans les subsumer, conformément à l’idéal originel de Wagner » (paragr.10). Ainsi, paroles et musique sont souvent complémentaires ou fusionnés dans Frozen : The Broadway Musical, créant une forme de « mélodie infinie » (Pavans, s.d., s.p.) comme nous le verrons dans la section 3.2. Musique. Dans la présente section sur la littérature, nous nous concentrerons sur les mots et les aspects dramatiques.

Du conte La Reine des neiges de Hans Christen Andersen, il n’est resté que peu de choses : la Reine des neiges isolée dans son palais de glace dans les montagnes, le personnage d’Anna fortement inspiré de celui de Gerda qui doit traverser des épreuves, et un renne qui lui vient en aide (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Inspiration, The Snow Queen, s.d.). La comédie musicale suit l’arc narratif du film, à l’exception de la chanson Let it go (voir Figure 11 et Figure 12), qui termine le premier acte, plutôt que d’arriver après Love is an open door (voir Figure 15) (Schumacher et al., 2019). Le livret cherche à approfondir les personnages et idées déjà présents dans le film Frozen (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Adaptation, Music, s.d.).

Le rôle d’Olaf (voir Figure 16), par exemple, est beaucoup plus approfondi dans la comédie musicale. Comme le souligne l’auteure du livret, Jennifer Lee, le sympathique bonhomme de neige représente l’innocence de l’enfance et l’amour que se portent Anna et Elsa. Malgré leur séparation et toutes leurs épreuves, Olaf demeure le lien qui les unit. (Riedel, 2018) Bien qu’Olaf n’arrive que tardivement sur scène, dans la chanson In summer (voir Figure 17), il est symboliquement présent dès la première chanson, Vueli/Let the sun shine on (voir Annexe I - Extraits du livret). En effet, la jeune Anna dit déjà à sa grande sœur : « Do you want to build a snowman? Come on! Let’s go and play! ». Les deux sœurs construisent ensuite ensemble un mini Olaf dans la chanson A little bit of you (voir Annexe I - Extraits du livret). On y apprend qu’Olaf sera un ami loyal qui aimera les câlins et l’été : « A loyal friend who is there no matter what », « He’ll love warm hugs », « And he’ll really love the summer ». (Anderson-Lopez et al., 2018) C’est également pendant la chanson Do you want to build a snowman? (voir Figure 9 et Annexe I - Extraits du livret) que les deux sœurs grandissent séparément, entraînant sur scène un changement d’actrices derrière une porte clause. (Schumacher et al., 2019)



La psyché d’Elsa est aussi davantage explorée, notamment avec les chansons Dangerous to dream (voir Figure 18, Figure 19 et Figure 20) et Monster (voir Figure 21). Dans Dangerous to dream (voir Annexe I - Extraits du livret), Elsa émet le souhait de se rapprocher de sa sœur Anna, ce qui lui semble impossible : « I wish I could tell the truth, show you who’s behind the door ». La peur qu’Elsa a de ses pouvoirs est très présente dans la chanson, par exemple lorsqu’elle dit : « I’m dangerous, just standing here for everyone to see. If I let go of rules who knows how dangerous I’d be? » Cette peur prend des proportions extrêmes dans Monster (voir Annexe I - Extraits du livret), lorsqu’elle se demande littéralement si elle doit se suicider pour sauver Arendelle d’elle-même : « Is everyone in danger as long as I’m alive? », « Do I kill the monster…? ». La seule chose qui la convainc de rester en vie est la peur que sa mort ne suffise pas à réparer les dégâts qu’elle a déjà causés : « What if after I’m gone, the cold gets colder and the storm rages on? ». (Anderson-Lopez et al., 2018)

Faisant écho à l’idéal de Richard Wagner, le rôle du chœur dans Frozen : The Broadway Musical s’apparente à celui de la tragédie grecque. « Dans la tragédie grecque, le chœur est ce personnage collectif qui assiste aux souffrances des personnages frappés par le destin et commente leurs actions » (Le Corre, 2010, paragr.1). Par exemple, dès l’introduction, dans Vueli/Let the sun shine on (voir Annexe I - Extraits du livret), le chœur évoque la dysfonction de la famille royale : « Elsa was a special child, from her first frozen tear. Her magic filled her parents’ heart with so much love and fear. » Dans Colder by the minute (voir Figure 22 et Annexe I - Extraits du livret), climax musical et dramatique, le chœur tient le rôle principal. Symbolisant sur scène la tempête créée par Elsa, fusionnant la poésie, la musique et la danse, le chœur commente l’action : « The storm inside her grew », « Nothing could contain the tempest in her brain! », « And the wind blew fear, and the storm would grow colder by the minute, colder by the minute ». Dans Frozen : The Broadway Musical, comme dans la tragédie grecque, le chœur y est aussi par moment un « représentant de la cité et du commun des mortels » (Le Corre, 2010, paragr.1), contrastant avec la famille royale, par exemple dans Dangerous to dream (voir Figure 18) et dans Finale/Let it go (voir Figure 23) (voir Annexe I - Extraits du livret). (Schumacher et al., 2019)


Probablement un des moments les plus touchants de la comédie musicale, Finale/Let it go reprend Let it go (voir Annexe I - Extraits du livret). Dans Let it go, Elsa est seule et en fuite, mais elle se donne le droit pour la première fois d’exprimer ses pouvoirs magiques. Dans la finale, Anna commence en disant : « Elsa. You’re free. Let it go, let it go. Show us what you can do. » Puis, à la manière d’un chœur antique, ce sont toutes les voix du royaume qui se joignent à elle pour chanter à Elsa « Let it go, let it go », lui témoignant amour, reconnaissance et pardon, et lui permettant de sortir définitivement de la peur, de la honte et de la solitude. Ce soutien de l’ensemble du royaume lui permet de ramener l’été à Arendelle. (Anderson-Lopez et al., 2018; Schumacher et al., 2019)

3.2. Musique

La musique de Frozen : The Broadway Musical a été composée par Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez et orchestrée par Dave Metzger, tout comme la musique du film Frozen. La trame sonore de la comédie musicale a des couleurs orchestrales et cinématographiques. (Culwell-Block, 2018, s.p.) En effet, elle comprend très peu de moments de silence. Les dialogues parlés, entre ou pendant les chansons, ont souvent lieu sur un fond musical, plongeant le spectateur dans un univers à la fois sonore, visuel et dramatique pour toute la durée du spectacle. (Schumacher et al., 2019) Ce traitement musical s’apparente à celui de la musique de film (Bribitzer-Stull, 2015, p.167) et de la « mélodie infinie » (Pavans, s.d., s.p.) des opéras de Wagner, notamment dans Der Ring des Nibelungen (L’Anneau du Nibelung) (Bribitzer-Stull, 2015, p.167). Les idées de Wagner ont influencé plusieurs compositeurs contemporains de musique de films, tels que John Williams (Star Wars, Jaws), Jerry Goldsmith (Star Trek, Alien), James Horner (Titanic, Avatar), Danny Elfman (Batman, Edward Scissorhands) et Howard Shore (The Lord of the Rings) (Bribitzer-Stull, 2015, p.141). Pour ces compositeurs, la musique, dans un contexte dramatique, sert d’abord et avant tout à raconter une histoire. Elle doit tenir compte notamment des personnages, de leurs émotions, de leurs interactions, des dialogues, de l’action et de l’arc narratif. (Bribitzer-Stull, 2015, p.261)

3.2.1. Le leitmotiv

Afin de donner une cohérence et une structure à une œuvre musicale et dramatique de longue durée, les compositeurs ont souvent recours au leitmotiv (Bribitzer-Stull, 2015, p.18). Le leitmotiv est « un court motif mélodique, harmonique ou rythmique, très caractérisé, servant à illustrer ou à individualiser, au cours d’un drame lyrique, un personnage, une idée ou un sentiment » (Vignal, s.d., s.p.). Tel que le conçoit Wagner, le leitmotiv est loin d’être une idée musicale statique (Bribitzer-Stull, 2015, p.14). Ce qu’il appelle « Grundthema », ou « thème fondamental » (Bouchardon et al., 2007, paragr.4), évolue au fil de l’œuvre, en fonction du développement dramatique (Bribitzer-Stull, 2015, p.15). Nous verrons quelques exemples de cette réinterprétation contextuelle (Bribitzer-Stull, 2015, p.194) d’un même thème dans Frozen : The Broadway Musical.

La musique de Frozen : The Broadway Musical a recours à plusieurs leitmotivs, notamment celui du bonhomme de neige, tiré de la chanson Do you want to build a snowman?, et le motif de la tempête, correspondant aux paroles « Let the storm rage on » dans Let it go. On entend ces deux leitmotivs du début à la fin de l’œuvre. (Anderson-Lopez et al., 2018)

Tel que vu précédemment, Olaf est déjà symboliquement présent dès l’introduction. Dans la comédie musicale, les paroles « Do you want to build a snowman? » sont toujours associées au même motif mélodique. Ce motif conclut l’œuvre, en étant repris triomphalement à l’orchestre dans les deux dernières mesures de Finale/Let it go, pendant que le chœur tient un accord tenu. (Anderson-Lopez et al., 2018) Cette reprise glorieuse du thème Do you want to build a snowman? est une réinterprétation contextuelle du leitmotiv, marquant la victoire d’Anna et d’Elsa sur leurs souffrances passées.

Le leitmotiv de la tempête, « Let the storm rage on » dans Let it go, devient « Let the sun shine on » dans l’introduction Vueli/Let the sun shine on et « Let our true love grow » dans Finale/Let it go. Ce leitmotiv est repris abondamment par le chœur dans Colder by the minute (voir Annexe I - Extraits du livret et Annexe II - Les leitmotivs dans Colder by the minute) : « And the storm raged on », « And the wind blew fear », « And the north wind howled », « And all was lost », « And the wind blew soft ». Cette avant-dernière chanson de la comédie musicale illustre d’ailleurs très bien l’utilisation des leitmotivs dans l’œuvre. En effet, tel que démontré par l’analyse de la partition (voir Annexe II - Les leitmotivs dans Colder by the minute), de nombreux thèmes de la comédie musicale exposés précédemment se retrouvent dans ce climax musical et dramatique. Les compositeurs Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez ont même fait un clin d’œil à la chanson Frozen heart, présente au début du dessin animé (Lee et Buck, 2013), mais absente de la comédie musicale (Anderson-Lopez et al., 2018).


Dans Colder by the minute, l’utilisation des leitmotivs aide à clarifier l’action, puisque tous les personnages sont présents sur scène, prisonniers d’une grande tempête de neige créée par Elsa (Schumacher et al., 2019). Lorsqu’Anna renonce à Kristoff pour sauver Elsa, l’orchestre reprend son thème True love (voir Annexe II - Les leitmotivs dans Colder by the minute), qui n’avait été jusque-là utilisé que pour évoquer un amour romantique (la peine d’amour avec Hans, puis la recherche de Kristoff) (Schumacher et al., 2019). Dans la chanson True love, Anna affirme tristement : « Turns out you can’t find love if you don’t know what it is » (Anderson-Lopez et al., 2018). La reprise instrumentale de son leitmotiv à la fin de Colder by the minute anticipe non seulement le sacrifice d’Anna pour Elsa, mais témoigne aussi de l’amour profond et sincère qu’elle ressent pour sa sœur.


Le leitmotiv de la magie d’Elsa, quant à lui, prend une toute autre dimension par son traitement musical avec le chœur et sa juxtaposition avec le leitmotiv de Monster chanté par Hans (voir Annexe II - Les leitmotivs dans Colder by the minute). En effet, dans Let it go, le leitmotiv de la magie est utilisé lorsqu’Elsa construit son palais de glace, se sentant libérée et délivrée. Dans Colder by the minute, toutefois, sa magie est en totale perte de contrôle et la tempête ne fait que s’aggraver, d’où la nécessité d’un arrangement et d’une orchestration complètement différents du même thème. (Anderson-Lopez et al., 2018)


3.2.2. La musique traditionnelle

Dans Frozen : The Broadway Musical, l’orchestrateur Dave Metzger a intégré aux sons usuels de l’orchestre un instrument traditionnel finnois : le kantele (voir Figure 24). Il s’agit d’un instrument à cordes pincées. Sa sonorité, particulière et inhabituelle, aide à situer l’histoire dans les pays scandinaves. (Culwell-Block, 2018, s.p.)


La musique de Frozen : The Broadway Musical s’inspire également des chants traditionnels du peuple Sami, un peuple autochtone des pays nordiques. La comédie musicale intègre du joik, un type de chant souvent sans mots servant à évoquer un récit à travers la mélodie, le rythme, les expressions ou les gestes. On entend du joik notamment dans Vueli/Let the sun shine on et lorsque la reine Iduna et Kristoff appellent le Hidden Folk. (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Adaptation, Music, s.d.) Le joik est également intégré dans un nouvel arrangement de Fixer upper (Anderson-Lopez et al., 2018), contrastant beaucoup avec la chanson des Trolls dans le film (Lee et Buck, 2013). Le joik est aussi évoqué par le chœur dans Colder by the minute (voir Annexe II - Les leitmotivs dans Colder by the minute) et est très présent dans Finale/Let it go, rappelant Vueli/Let the sun shine on (Anderson-Lopez et al., 2018). Comme nous le verrons dans la section 5. Dimension sociopolitique, l’intégration du joik dans Frozen : The Broadway Musical n’est pas anodine.

3.3 Danse

Dans les opéras de Richard Wagner, la danse, bien qu’intégrée comme une des « trois sœurs éternelles » (Bouchardon et al., 2007, paragr.1) reste négligée (Groneberg, 2018, paragr.11). Nous verrons que ce n’est pas du tout le cas dans Frozen : The Broadway Musical.

Comme le soulignent Bouchardon et al. (2007), dans l’œuvre d’art totale, « le peuple devient foule ornementale. Sa fonction scénique s’apparente à celle de la toile peinte » (paragr.19). Dans Frozen : The Broadway Musical, la danse fait partie intégrante de la vie des personnages. Ils dansent lors de fêtes et de bals et leurs corps en mouvement créent des tableaux, comme dans Vueli/Let the sun shine on (voir Figure 7); Dangerous to dream (voir Figure 18, Figure 19 et Figure 20); Love is an open door (voir Figure 15); Hygge (voir Figure 14); et Fixer upper (voir Figure 5). (Schumacher et al., 2019)

Une seule chorégraphie fait exception, pendant la chanson Colder by the minute (voir Figure 22). Les choristes et danseurs habillés en blanc symbolisent sur scène la tempête de neige créée par Elsa (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Design, Scenic, s.d.). Leur présence et leurs mouvements complexifient les déplacements des personnages dans l’espace. Pour représenter le fait que le corps d’Anna se fige graduellement, les danseurs s’agrippent peu à peu à elle, rendant ses pas de plus en plus difficiles. Au moment où Anna rejoint Elsa pour recevoir le coup d’épée d’Hans à sa place, toute la troupe de danseurs la retient, créant ainsi une immense statue de glace. (Schumacher et al., 2019) Le chœur y fusionne ainsi complètement la poésie, la musique et la danse, comme dans l’idéal de la tragédie grecque cher à Wagner.


3.4 Arts visuels et multimédias

Pour Richard Wagner, « puisque l’œuvre totale s’accomplit sur scène, l’architecture et la peinture de la scène sont […] indispensables » (Groneberg, 2018, paragr.11). Les décors sont pour lui d’une grande importance : « Grâce au peintre, la scène devient une vérité artistique à part entière, avec ses croquis, ses couleurs, son utilisation vivifiante de la lumière » (Wagner cité dans Fuhrmann, 2019, 2/2). Nous verrons ici comment Frozen : The Broadway Musical intègre les arts visuels et multimédias afin d’enrichir l’action dramatique, voire fusionner avec elle, avec les décors, éclairages et effets visuels, ainsi qu’avec les marionnettes.


3.4.1 Décors, éclairages et effets visuels

Comme le souligne le réalisateur Clément Cogitore, l’œuvre d’art totale a cette capacité « d’envelopper totalement le spectateur », lui donnant ainsi « [la sensation d’entrer] dans un monde qui est complet » (Fuhrmann, 2019, 2/2). Dans Frozen : The Broadway Musical, une attention particulière est apportée afin de brouiller la frontière entre les décors physiques et le contenu vidéo sur scène, pour créer un monde visuel uniforme. Par exemple, lorsque Hans et les hommes s’approchent du palais d’Elsa avant Monster (voir Figure 25), il est très difficile de distinguer où s’arrête le décor et où commence l’arrière-plan vidéo. (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Design, Scenic, s.d.)


Dans la mise en scène de William Kentridge de La flûte enchantée de Mozart, « la Reine de la nuit bouge son bras, et toutes les planètes se déplacent » (le metteur en scène Stéphane Ghislain-Roussel dans Fuhrmann, 2019, 2/2). Des projections suivent son geste, donnant l’illusion qu’elle contrôle tout le cosmos (Ghislain-Roussel dans Fuhrmann, 2019, 2/2). Contrairement à la Reine de la nuit, la Reine des neiges n’est pas toujours en contrôle de ses pouvoirs magiques. Ceci a poussé le scénographe Christopher Oram à créer un vocabulaire visuel spécifique pour la magie d’Elsa. Lorsqu’elle est sous l’emprise de la peur, de la tristesse ou de la colère, sa magie est angulaire et menaçante, par exemple dans Monster (voir Figure 21) (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Design, Scenic, s.d.), au point de faire sursauter les spectateurs (Schumacher et al., 2019). Lorsqu’elle se sent libre, sa magie est faite de cristaux étincelants et de motifs délicats, comme en témoignent les 53 000 cristaux de son palais de glace dans Let it go (voir Figure 12). Il y a ainsi fusion entre les émotions du personnage, l’action dramatique et les effets visuels choisis.

La glace est aussi représentée de plusieurs façons : à l’aide de décors, costumes, arrière-plans vidéos, effets spéciaux et éclairages (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Design, Scenic, s.d.), comme on peut le constater par exemple dans What do you know about love? (voir Figure 3), Let it go (voir Figure 12), Monster (voir Figure 21) et Colder by the minute (voir Figure 22).

À propos de l’opéra Einstein on the Beach de Philip Glass, le metteur en scène Robert Wilson souligne que « la lumière [y] joue un rôle actif. Elle n’est pas là seulement pour illuminer un chanteur » (Fuhrmann, 2019, 2/2). C’est aussi le cas dans Frozen : The Broadway Musical, où l’éclairage est souvent utilisé pour représenter la magie d’Elsa (voir Figure 12, Figure 21, Figure 22 et Figure 26) (Schumacher et al., 2019).


Le château d’Arendelle, quant à lui, est inspiré de l’architecture des stavkirkes, des églises médiévales en bois typiques de la Norvège (voir Figure 27), une inspiration qui était aussi présente dans le film Frozen (voir Figure 28). L’inspiration se transpose dans les couleurs, les textures et les boiseries détaillées sur scène (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Design, Scenic, s.d.); par exemple, les détails de la porte dans Do you want to build a snowman? (voir Figure 8), les portes et les boiseries dans For the first time in forever (voir Figure 29) et le décor lors du couronnement d’Elsa dans Dangerous to dream (voir Figure 18).


3.4.2 Marionnettes

Le design des marionnettes de Frozen : The Broadway Musical se démarque par son ingéniosité et a d’ailleurs remporté le prix Drama Desk Award pour Outsanding Puppet Design (Frozen - The Musical, 2018). Nous avons noté plus tôt comment le personnage d’Olaf (voir Figure 16), créé par Elsa lors de sa fuite du royaume, symbolisait l’enfance et l’amour entre Anna et Elsa. Mais une autre marionnette, spectaculaire, occupe une place de choix sur scène : le renne Sven (voir Figure 30).



Personnage muet et fidèle compagnon de Kristoff, Sven est animé par un acrobate qui se glisse dans le costume (voir Figure 31 et vidéo). Pour le concepteur Michael Curry (The Lion King on Broadway, Cirque du Soleil), la marionnette de Sven est un compromis entre le renne caricatural du dessin animé, un vrai renne et un être humain. Son regard, par le mouvement des yeux, a été soigneusement élaboré. Faisant écho à d’autres éléments du spectacle, Sven a des reflets rouges et bleus aux couleurs du drapeau norvégien, et des motifs d’inspiration scandinave. (Paulson, 2018, s.p.)

Contribuant à créer une fusion entre l’art et la vie, propre à l’œuvre d’art totale (Junod, s.d., s.p.), le personnage de Sven introduit la nature sur scène et apporte beaucoup de poésie à l’œuvre, par exemple lorsqu’il est seul au clair de lune (Schumacher et al., 2019). L’acteur Andrew Pirozzi souligne que, bien qu’interpréter ce personnage soit extrêmement exigeant physiquement, il apprécie le fait d’émouvoir 1700 personnes à chaque représentation. Sven est en effet devenu un des personnages les plus populaires du spectacle, étant applaudi à chaque entrée et faisant une apparition lors de la cérémonie des Tony Awards 2018. (Paulson, 2018)


3.5 Arts mineurs et décoratifs

Nous avons vu comment Frozen : The Broadway Musical intégrait les beaux-arts (littérature, musique, danse, arts visuels et multimédias). Mais les arts mineurs et décoratifs occupent également une place de choix dans l’œuvre, fusionnant une fois de plus l’art et la vie. En effet, une impressionnante attention est apportée aux costumes et accessoires.

L’actrice Caissie Levy (Elsa) se sent reine dès qu’elle enfile une de ses robes, pesant environ 15 livres chacune. Même si plusieurs détails sont trop petits pour être vus par le public, elle apprécie leur présence, lui permettant d’incarner pleinement son personnage de la famille royale. (Hoffman, 2018) Sa robe bleue dans Let it go (voir Figure 12) contient à elle seule 18 000 cristaux, tous cousus à la main (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Design, Scenic, s.d.), et il a fallu plus de 130 heures pour coudre les perles sur sa tenue dans Monster (voir Figure 21) (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Design, Costumes, s.d.). Des cristaux et des paillettes tombent à chaque représentation et sont recousus régulièrement à la main (Young Hollywood, 2020).

Pour la robe qu'Anna porte au couronnement (voir Figure 29), plus de 80 heures de travail manuel ont été nécessaires afin de broder les motifs floraux sur le buste (voir Figure 32). Le détail va jusque dans ses bottes de voyage, dont les motifs s’inspirent de motifs traditionnels norvégiens (voir Figure 33). (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Design, Costumes, s.d.)



La coiffure est aussi un art très bien intégré dans Frozen : The Broadway Musical. Dans For the first time in forever (voir Figure 29) par exemple, Anna est instantanément bien coiffée par un changement rapide de perruque derrière un paravent (Schumacher et al., 2019). La comédie musicale réinvente aussi la tresse française iconique d’Elsa dans Let it go (voir Figure 10), en y incorporant une tresse queue de poisson (voir Figure 12 et Figure 34) (Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet], Enrichment, Design, Costumes, s.d.).

Le design de l’affiche publicitaire, qu’on retrouve entre autres sur le programme, la brochure souvenir et le livret du disque compact audio, est lui aussi très recherché (voir Figure 35). Ce qui semble au premier coup d’œil n’être qu’un simple flocon de neige blanc sur fond bleu, est en fait composé de deux visages féminins se faisant face (Anna et Elsa), de la silhouette d’Elsa en pleine possession de ses pouvoirs magiques, et de motifs d’inspiration scandinave.


4. Participation du public

Pour Richard Wagner, l’œuvre d’art totale est incomplète tant qu’elle n’est pas présentée devant un public. C’est par la mise en scène et sa réalisation devant des spectateurs que le drame musical prend réellement vie. (Vazsonyi, 2016, p.27) À Bayreuth, l’implication des spectateurs est telle qu’elle implique une expérience physique et synesthésique complète s’adressant à tous les sens, y compris l’odorat et le goût. Le public devient ainsi partie intégrante du spectacle. (Vazsonyi, 2016, p.34) Pour Wagner, l’œuvre d’art totale a une dimension populaire et festive (Junod, s.d., s.p.).

Frozen : The Broadway Musical inclut beaucoup le public. Tout d’abord, comme toute œuvre présentée à Broadway, le spectacle se construit devant public. Pendant sept semaines, la comédie musicale a été présentée à Denver dans ses pre-Broadway tryouts. Ce procédé de création permet de faire des ajustements en fonction des critiques et des réactions des spectateurs, avant de présenter la version finale du spectacle à Broadway. (Jones, 2017) Le grand public est aussi invité dans les coulisses à travers plusieurs vidéos promotionnelles, comprenant des entrevues avec les artistes et l’équipe de création, par exemple la série Icebreaker avec Jelani Alladin (Kristoff) et la série Character Study (Broadwaycom, s.d.).

Il y a bel et bien des airs de fête à Frozen : The Broadway Musical. Plusieurs spectateurs et spectatrices viennent costumés. (Young Hollywood, 2020) Et bien que le spectacle soit conçu pour un public adulte (ABC News, 2018), les enfants sont les bienvenus au théâtre St-James, où des sièges d’appoint rembourrés sont à leur disposition. Des projections d’aurores boréales amènent le public dans les pays nordiques dès son arrivée, et le retour de l’entracte se fait progressivement avec le personnage d’Oaken qui discute et blague avec le public. (Schumacher et al., 2019) L’acteur Greg Hildreth illustre bien cette ambiance festive du spectacle. En effet, celui qui interprète Olaf affirme que, lors des représentations à Denver, il a reçu un tel accueil qu’il avait l’impression d’être à un concert des Beatles! (Riedel, 2018)

La vue et l’ouïe sont bien sûr sollicités lors de Frozen : The Broadway Musical, mais aussi le toucher. Effectivement, de la neige artificielle tombe sur le public à la fin de la représentation, le gardant encore un peu plus longtemps au royaume d’Arendelle. (Schumacher et al., 2019)

Mais le coup de théâtre, véritable bonbon pour les spectateurs, c’est la fin du premier acte : Let it go. En entrevue, l’actrice Caissie Levy (Elsa) souligne que l’énergie du public est telle dans Let it go qu’elle a le sentiment de chanter un duo avec l’audience (ABC News, 2019). Son changement de costume directement sous les projecteurs est l’un des plus éblouissants jamais vus à Broadway. N’étant pas autorisée à divulguer le secret de sa métamorphose, Caissie Levy affirme toutefois qu’elle ne se lasse jamais d’entendre les rugissements des spectateurs. (Hoffman, 2018) En tant que spectatrices, ma fille et moi n’avons pas pu retenir notre stupéfaction (Schumacher et al., 2019), même si nous avions vu la vidéo promotionnelle de la chanson (The View, 2018) des dizaines de fois et que nous savions ce qui allait se passer. Même en comprenant la mécanique du changement de costume, l’effet sur scène demeure… magique!


5. Dimension sociopolitique

Tel que mentionné dans l’introduction, dans l’idéal d’œuvre d’art totale de Richard Wagner, il est important d’aller au-delà de la synthèse des arts, en abordant également des sujets sociopolitiques propres à son époque (Vazsonyi, 2016, p.27). Nous examinerons ici comment Frozen : The Broadway Musical intègre cette dimension sociopolitique, en traitant des sujets tels que le féminisme, la santé mentale, la représentation des minorités et le respect des cultures autochtones.


5.1 Féminisme

Le film Frozen a beaucoup été considéré comme étant un film féministe. Le film de Disney brise le stéréotype de la demoiselle en détresse, qui doit être sauvée par un prince charmant, comme Blanche-Neige, la Belle au bois dormant ou Cendrillon. Dans Frozen, le prince Hans s’avère finalement n’être qu’un opportuniste intéressé par le pouvoir et non par la princesse Anna. Les sœurs n’ont pas besoin d’un prince pour se libérer. Elles y parviennent elles-mêmes. (Sikandar Nagra, 2018, s.p.)

Dans Let it go, après avoir construit son palais de glace, lancé sa couronne et changé sa robe de couronnement en robe bleue moulante et scintillante, Elsa affirme « That perfect girl is gone » (voir Annexe I - Extraits du livret). Elle affirme qui elle est, dans toute sa splendeur, sa différence, sa féminité et sa magie, et se libère ainsi de la pression sociale et de toutes les règles auxquelles elle a dû se conformer depuis sa naissance. (Sikandar Nagra, 2018, s.p.) Elle renonce au pouvoir pour être elle-même. Comme elle le dit dans For the first time in forever (Reprise) : « Yes, I’m alone, but I’m alone and free » (Anderson-Lopez et al., 2018).

Brisant avec le stéréotype de la jolie princesse en robe de bal, les créateurs de Frozen : The Broadway Musical ont tenu à ce qu’Anna et Elsa portent un pantalon à des moments où le port d’une robe n’était pas justifié par l’action (ABC News, 2018). On peut le constater dans la tenue des deux sœurs, par exemple lorsqu’Anna s’aventure dans la montagne dans What do you know about love? (voir Figure 3) ou qu’Elsa se bat contre des soldats dans Monster (voir Figure 21). Ce qui ne les empêche bien sûr pas d’arborer des robes magnifiques lors de grandes occasions, par exemple dans For the first time in forever (voir Figure 29), Dangerous to dream (voir Figure 18 et Figure 19) et Let it go (voir Figure 12). (Schumacher et al., 2019)

Anna et Elsa sont des princesses modernes, complexes, courageuses, intelligentes et indépendantes. Ce sont des personnages féminins forts et les actrices qui les personnifient ont conscience d’incarner des modèles pour les jeunes filles. (Hoffman, 2018)


5.2 Santé mentale

Le film Frozen et la comédie musicale Frozen : The Broadway Musical abordent des sujets difficiles et souvent tabous en santé mentale. En effet, l’héroïne Elsa est présentée comme étant blessée par la vie, après avoir grandi dans une famille dysfonctionnelle. Elle grandit avec l’idée qu’une partie d’elle est foncièrement mauvaise et doit être cachée. Elle souffre clairement d’anxiété et probablement d’un trouble de stress post-traumatique, après avoir blessé accidentellement Anna à la tête pendant son enfance. Elle s’isole par amour pour les autres, de peur de leur faire du mal avec ses pouvoirs magiques. Elle a aussi du mal à exprimer sainement sa colère et ses émotions, ce qui la pousse parfois à la violence. (Sikandar Nagra, 2018, s.p.)

Dans la comédie musicale, elle est carrément présentée comme étant en dépression majeure et suicidaire, comme nous l’avons constaté dans Monster (voir Annexe I - Extraits du livret). Elsa est une princesse, une reine et une héroïne profondément humaine et imparfaite, qui fait de son mieux. Afin de ramener l’été à Arendelle, elle doit assumer sa différence et son unicité, et accepter ses souffrances passées. Il est d’ailleurs intéressant de constater qu’elle est la seule à douter de sa capacité à ramener le soleil. (Sikandar Nagra, 2018, s.p.)


5.3 Représentation des minorités

La production de Frozen : The Broadway Musical a choisi un casting inclusif et diversifié, nommé « color-conscious casting » (North, 2018, s.p.). C’est-à-dire qu’un acteur à la peau noire peut être choisi pour un rôle a priori pensé et écrit pour un blanc. Le rôle de Kristoff a ainsi été confié à un acteur noir, Jelani Alladin (voir Figure 36), qui ne s’imaginait pas du tout décrocher le rôle : « I didn’t really see myself being in ‘Frozen.’ It’s an all-white piece. […] There aren’t really any characters in there for me » (North, 2018, s.p.). L’acteur a aussi influencé le scénario afin de s’assurer de ne pas véhiculer de stéréotypes. Il a par exemple refusé que le personnage de Kristoff vole des objets à Oaken et a plutôt proposé de le convaincre de lui prêter ce dont il avait besoin. (North, 2018, s.p.) C’est ainsi qu’est née cette réplique d’Oaken dans la très divertissante chanson Hygge (voir Figure 14) au début de l’Acte II : « If you can’t stay here with us to hygge, take all the hygge that you can with you! » (Anderson-Lopez et al., 2018).

Ciara Renée, l'actrice qui incarnait Elsa en 2020 (voir Figure 12), est noire : « It’s so great that I’m a woman of color and I’m getting to play the Queen. […] Not just a princess. The Queen. » (Playbill Staff, 2020, s.p.). Elle affirme vouloir être un modèle de représentation positive pour les jeunes filles noires et les inspirer à être des reines dans leur propre vie (Playbill Staff, 2020, s.p.).


5.4 Respect des cultures autochtones

À la suite de la sortie du film Frozen en 2013, Disney a été accusé d’appropriation culturelle à cause de son utilisation de la chanson Vueli, composée pour le film par le compositeur sami Frode Fjellheim, qui y intègre le joik, une tradition vocale des peuples autochtones scandinaves. Les vêtements du personnage de Kristoff sont aussi très inspirés des habits traditionnels du peuple sami. Le film ne donne aucune explication sur la présence de ces éléments autochtones, d’où les accusations d’appropriation culturelle. (Simonpillai, 2019)


Pour la création de Frozen II (Lee et Buck, 2019), les créateurs de Frozen sont allés à la rencontre de la population autochtone samie, afin de présenter respectueusement leur culture (voir Figure 37). Ainsi, « Disney a conclu un accord avec le Conseil sami et les Parlements samis en Norvège, en Suède et en Finlande » (Voici comment Disney a respecté la culture autochtone dans La reine des neiges 2, 2019). Cette collaboration a permis d’élaborer le scénario de Frozen II, qui se passe dans la forêt enchantée du peuple nomade des Northuldras. Le deuxième film reconnaît et explique de façon tragique l’absence des Northuldras de Frozen. (Simonpillai, 2019) Dans cette seconde aventure, Anna et Elsa doivent réparer les erreurs passées et réconcilier les deux peuples. (Lee et Buck, 2019)

Cette collaboration avec le peuple sami pour Frozen II a eu un impact direct sur la création de Frozen : The Broadway Musical, puisque les deux œuvres ont été créées en même temps, par la même équipe (Fierberg, 2020). Par exemple, la berceuse d’inspiration scandinave All is found, chantée par la reine Iduna au début de Frozen II (Lee et Buck, 2019), avait été pensée pour la comédie musicale, même si elle en a été retirée. Ainsi, en cherchant à mieux comprendre et approfondir les personnages pour l’élaboration du scénario de Frozen II, les créateurs ont transposé plusieurs de leurs idées dans la comédie musicale. (Fierberg, 2020)

Tout comme dans le film Frozen, les Northuldras sont absents dans Frozen : The Broadway Musical. Toutefois, le joik, leur chant tradionnel, y est non seulement présent, mais aussi employé pour communiquer avec le Hidden Folk (voir Figure 5), un peuple inspiré des légendes et croyances du folklore islandais. Seulement deux personnages parviennent à appeler le Hidden Folk : Iduna, la mère d’Anna et Elsa, et Kristoff. On sent déjà dans la comédie musicale qu’un lien unit Iduna, Kristoff et ce peuple magique caché dans les montagnes. (Schumacher et al., 2019) Iduna et Kristoff seraient-ils des Northuldras? Est-ce que le passé mystérieux d’Iduna pourrait expliquer les pouvoirs magiques de sa fille Elsa? Le film Frozen II répond partiellement à ces questions… (Lee et Buck, 2019)


6. Conclusion

Dans les dernières lignes, nous avons tenté de démontrer comment Frozen : The Broadway Musical s’inscrit dans le concept d’œuvre d’art totale. Tout au long du parcours, nous avons fait des liens avec l’idéal de gesamtkunstwerk de Richard Wagner et d’autres artistes. Pour ce faire, nous avons d’abord situé l’œuvre dans son contexte. Puis nous avons vu comment l’œuvre effectuait une synthèse des arts, en y intégrant, voire en y fusionnant : la littérature; la musique, par l’utilisation des leitmotivs et de la musique traditionnelle; la danse; les arts visuels et multimédias, comprenant les décors, les éclairages, les effets visuels et les marionnettes; et les arts mineurs et décoratifs, comme les costumes et accessoires. Nous avons ensuite vu comment l’œuvre cherchait à rapprocher les artistes des spectateurs, en suscitant la participation du public et en partageant du matériel promotionnel. Puis nous avons analysé comment la franchise Frozen intégrait une dimension sociopolitique importante, en abordant des sujets tels que le féminisme, la santé mentale, la représentation des minorités et le respect des cultures autochtones.

Mais ne nous leurrons pas. Derrière Frozen : The Broadway Musical, il y a une énorme machine. Disney est une des compagnies les plus lucratives et les plus influentes au monde au niveau culturel. Les profits réalisés grâce à la vente de ses produits dérivés sont plus importants que les recettes de ses films. (Liam, 2013) Avant d’avoir des enfants et d’avoir vu Frozen, j’étais bien exaspérée de tous ces produits dérivés de la Reine des neiges : vêtements, jouets, sacs d’école, boîtes à lunch… Aujourd’hui, en tant que compositrice et maman de deux filles, mon regard a complètement changé. En effet, je vois l’influence positive qu’ont Anna et Elsa sur mes filles. Je reconnais aussi la valeur musicale de l’œuvre : une musique riche au niveau mélodique, harmonique et symphonique, d’un niveau de qualité bien supérieur à ce qu’on retrouve dans la plupart des chansons enfantines. Depuis plusieurs années, la Reine des neiges fait partie de notre quotidien familial (voir Figure 38). Et moi aussi, j’étais très excitée d’entreprendre ce voyage à New York pour voir la « vraie » Elsa. Car Frozen raconte une histoire qui résonne avec mon propre vécu. Certaines scènes, que j’ai vues malgré moi des dizaines de fois, m’émeuvent encore aux larmes.


Dans une entrevue, le réalisateur et scénariste américain Don Hahn, des studios Disney, affirme que le plus important est de raconter de bonnes histoires et de faire rêver les spectateurs. Il ajoute même, faisant écho à l’idéal de la tragédie grecque de Richard Wagner : « that’s a tale as old as time, that comes from the greek theater and telling good stories is something we’ll always want and need as human beings » (cité dans Liam, 2013). Pouvons-nous être à la fois critiques face à l’empire Disney et ses stratégies de marketing, tout en appréciant la grande qualité artistique de l’œuvre? Car si la Reine des neiges est devenue une source rentable de profits pour l’entreprise, n’est-ce pas d’abord et avant tout parce que son histoire a su nous toucher?


 


Références


ABC News. (2018, 23 mars). 'Frozen' comes to Broadway with new songs and a feminist twist [Vidéo YouTube]. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=xpeT5PXMcyo


ABC News. (2019, 24 avril). The 25-year evolution of Disney on Broadway [Vidéo YouTube]. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=heIWReSxxNw


Anderson-Lopez, K. et Lopez, R. (2013). Colder by the minute, from Frozen : The Broadway Musical [Partition musicale]. S.l. : Wonderland Music Company inc, 13 pages, récupéré de MusicNotes, https://www.musicnotes.com/sheetmusic/mtd.asp?ppn=MN0186026


Anderson-Lopez, K., Lopez, R. et Lee, J. (2018). Frozen : The Broadway Musical - Original Broadway Cast Recording [Disque compact audio et livret]. Avec Caissie Levy, Patti Murin, Jelani Alladin et Greg Hildreth, 22 pistes. Burbank, CA : Walt Disney Records.


Bouchardon, M., Bruschi, F., Duvillier, M. et Faivre-Zellner, C. (2007). L’œuvre d’art totale : Dujardin, Claudel, Maeterlinck, Curel…. Études théâtrales, 38-39(1), 19-30. Récupéré de https://www.cairn.info/revue-etudes-theatrales-2007-1-page-19.htm


Bribitzer-Stull, M. (2015). Understanding the Leitmotif : From Wagner to Hollywood Film Music. 331 pages. Royaume-Uni : Cambridge University Press. Récupéré de https://doi-org.proxy.bibliotheques.uqam.ca/10.1017/CBO9781316161678


Broadwaycom. (s.d.) Accueil [Chaîne YouTube]. Récupéré le 5 avril 2020 de https://www.youtube.com/channel/UCc5dpUKLcZQQaDxMB_nYi5g


Culwell-Block, L. (2018, 20 avril). How Frozen on Broadway Captures a Cinematic Sound. États-Unis : Playbill. Récupéré de https://www.playbill.com/article/how-frozen-on-broadway-captures-a-cinematic-sound


Disney FROZEN : The Broadway Musical [Site Internet]. (s.d.). Consulté le 27 mars 2020 sur https://frozenthemusical.com


Disney on Broadway. (2018, 19 novembre). Meet Sven from FROZEN on Broadway [Vidéo YouTube]. Récupéré le 3 avril 2020 de https://www.youtube.com/watch?v=PKezncbRxNM


Fierberg, R. (2020, 23 février). How Simultaneously Writing Frozen for Broadway and Frozen 2 for the Screen Impacted Both Stories, États-Unis : Playbill. Récupéré de https://www.playbill.com/article/how-simultaneously-writing-frozen-for-broadway-and-frozen-2-for-the-screen-impacted-both-stories


Fleury, I. (2020, 16 avril). Comment Frozen : The Broadway Musical s'inscrit dans le concept d'oeuvre d'art totale, travail réalisé dans le cadre du cours HAR1090 010 – Pratiques créatrices et interdisciplinarité, donné par Dr Verushka Lieutenant-Duval, Faculté des arts, UQÀM, Montréal, 74 pages.


Frozen : The Musical. (2018, 4 juin). Congratulations to Michael Curry for winning the Drama Desk Award for Outstanding Puppet Design! [Publication Facebook]. Récupéré de https://www.facebook.com/FrozenBroadway/photos/a.681882011954039/1174730562669179/?type=1&theater


Fuhrmann, A. (2019, 1/2). L’idéal de l’œuvre totale (1/2) : L’art contemporain et l’opéra [Documentaire]. 26 min. Allemagne : Arte. Disponible du 11 janvier 2020 au 10 février 2020. Récupéré de https://www.arte.tv/fr/videos/089070-001-A/l-ideal-de-l-oeuvre-totale-1-2/


Fuhrmann, A. (2019, 2/2). L’idéal de l’œuvre totale (2/2) : L’art contemporain et l’opéra [Documentaire]. 26 min. Allemagne : Arte. Disponible du 18 janvier 2020 au 17 février 2020. Récupéré de https://www.arte.tv/fr/videos/089070-002-A/l-ideal-de-l-oeuvre-totale-2-2/


Groneberg, M. (2018). Le Gesamtkunstwerk et l’homme entier. Essai sur l’actualité de l’art total, Études de lettres, 1, p. 27-46. Récupéré de https://journals.openedition.org/edl/1081


Hoffman, B. (2018, 14 mars). Bow down to the ‘Frozen’ stars ruling Broadway. États-Unis : New York Post. Récupéré de https://nypost.com/2018/03/14/bow-down-to-the-frozen-stars-ruling-broadway/


Jones, C. (2017, 14 septembre). In Denver, Disney's 'Frozen' musical plays it too safe with Elsa and Anna. États-Unis : Chicago Tribune. Récupéré de https://www.chicagotribune.com/entertainment/theater/sc-ent-frozen-review-0915-story.html


Junod, P. (s.d.). Œuvre d’art totale. Dans Encyclopædia Universalis. Récupéré le 29 janvier 2020 de http://www.universalis-edu.com.proxy.bibliotheques.uqam.ca/encyclopedie/oeuvre-d-art-totale/


Liam. (2013, 23 octobre). Disney: Empire, Marchandise, Idéologie (Partie 1/5: Publicité, marketing, et contrôle de l’information) [Article de blog]. Le cinéma est politique. Récupéré de http://www.lecinemaestpolitique.fr/disney-empire-marchandise-ideologie-partie-15-publicite-marketing-et-controle-de-linformation/


Le Corre, É. (2010). Et nous voilà comme le chœur antique : les avatars du chœur dans le théâtre de Jean Anouilh. Dans Études littéraires, 41 (1), 115–127. Récupéré de https://id.erudit.org/iderudit/044574ar


Lee, J. (scénariste et réalisatrice) et Buck, C. (scénariste et réalisateur). (2013). Frozen [Film]. Avec Idina Menzel, Kristen Bell, Jonathan Groff et Josh Gad. 102 min. États-Unis : Walt Disney Animation Studios.


Lee, J. (scénariste et réalisatrice) et Buck, C. (scénariste et réalisateur). (2019). Frozen II [Film]. Avec Idina Menzel, Kristen Bell, Jonathan Groff et Josh Gad. 103 min. États-Unis : Walt Disney Animation Studios.


Michael Curry Design [Site Internet]. (2020). Récupéré le 8 avril 2020 de https://michaelcurrydesign.com/


North, J. (2018, 24 mars). 'Frozen' to 'Iceman Cometh': Inside Broadway's push for more diverse casting. États-Unis : NBC News. Récupéré de https://www.nbcnews.com/news/nbcblk/frozen-iceman-cometh-inside-broadway-s-push-more-diverse-casting-n876641


Paulson, M. (2018, 26 juin). The Secret Life of Sven. États-Unis : New York Times. Récupéré de https://www.nytimes.com/2018/06/26/theater/frozen-sven-reindeer-broadway.html


Pavans, J. (s.d.). Wagnérisme. Dans Encyclopædia Universalis, Récupéré le 28 mars 2020 de http://www.universalis-edu.com.proxy.bibliotheques.uqam.ca/encyclopedie/wagnerisme/


Playbill Staff. (2020, 1er mars). As Frozen’s New Elsa and Anna, Ciara Renée and McKenzie Kurtz Bring Fresh Magic to Broadway. États-Unis : Playbill. Récupéré de https://www.playbill.com/article/as-frozens-new-elsa-and-anna-ciara-renee-and-mckenzie-kurtz-bring-fresh-magic-to-broadway


Riedel, M. (2018, 22 février). Meet the guy behind Olaf in Broadway’s ‘Frozen’. États-Unis : New York Post. Récupéré de https://nypost.com/2018/02/22/meet-the-guy-behind-olaf-in-broadways-frozen/


Schumacher T. (directeur artistique), Anderson-Lopez, K. (paroles et musique), Lopez, R. (paroles et musique) et Lee, J. (livret). (2019, 13 janvier à 13h) Frozen : The Broadway Musical [Spectacle]. Avec Alissa Fox (Elsa), Patti Murin (Anna), Noah J. Ricketts (Kristoff) et Greg Hildreth (Olaf). St-James Theater, New York : Disney Theatrical Productions.


Schumacher T. (directeur artistique). (2018). Frozen : The Broadway Musical [Brochure souvenir]. Avec des photos de Deen van Meer, Andrew Eccles et Marc Brenner. New York : Disney Theatrical Productions.


Simonpillai, R. (2019, 19 novembre). Disney signed a contract with Indigenous people before making Frozen II, Toronto, Canada : Now. Récupéré de https://nowtoronto.com/movies/features/disney-frozen-2-indigenous-culture-sami/


The View. (2018, 31 mai). Frozen The Broadway Musical's Caissie Levy Performs 'Let It Go' [Vidéo YouTube]. Récupéré le 3 avril 2020 de https://www.youtube.com/watch?v=Qofj8MKO6mk


Vazsonyi, N. (2016). Chapter 1, The Play’s the Thing : Schiller, Wagner, and Gesamtkunstwerk. Dans The Total Work of Art : Foundations, Articulations, Inspirations, édité par Imhoof, D., Menninger, M.E. et Steinhoff, A.J., p.21-38. New York, Oxford : Berghahn Books.


Vignal, M. (s.d.) Leitmotiv. Dans Encyclopædia Universalis. Récupéré le 10 février 2020 de https://www.universalis.fr/encyclopedie/leitmotiv/


Voici comment Disney a respecté la culture autochtone dans La reine des neiges 2 (2019, 26 novembre), Canada : CBC News. Récupéré de https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1406566/reine-neiges-2-frozen-disney-respecter-culture-sami-appropriation-culturelle


Wikimedia Commons [Site Internet]. (s.d.). Consulté le 6 avril 2020 sur https://commons.wikimedia.org/wiki/Accueil


Young Hollywood. (2020, 9 janvier). Backstage Tour of Frozen: The Musical at the Hollywood Pantages [Vidéo YouTube]. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=Q6q5xAsXkwg



 

Annexe I - Extraits du livret


Les extraits du livret présentés ici sont récupérés de : Anderson-Lopez, K., Lopez, R. et Lee, J. (2018). Frozen : The Broadway Musical - Original Broadway Cast Recording [Disque compact audio et livret]. Avec Caissie Levy, Patti Murin, Jelani Alladin et Greg Hildreth, 22 pistes. Burbank, CA : Walt Disney Records. MUSICAL NUMBERS ACT ONE 1. Vueli/Let the sun shine on - Company 2. A little bit of you - Young Elsa, Young Anna 3. Do you want to build a snowman? - Young Anna, Anna, Elsa 4. For the first time in forever - Anna, Elsa, Townspeople 5. Hans of the Southern Isles - Hans 6. Queen anointed - Townspeople 7. Dangerous to dream - Elsa, Townspeople 8. Love is an open door - Anna, Hans 9. Reindeer(s) are better than people - Kristoff 10. What do you know about love? - Anna, Kristoff 11. In summer - Olaf 12. Hans of the Southern Isles (Reprise) - Hans, Weselton, Townspeople 13. Let it go - Elsa ACT TWO 14. Hygge - Oaken, Kristoff, Anna, Olaf, Family & Friends 15. For the first time in forever (Reprise) - Elsa, Anna 16. Fixer upper - Bulda, Pabbie, Olaf, Hidden Folk 17. Kristoff lullaby - Kristoff 18. Monster - Elsa, Hans, Men 19. True love - Anna 20. Colder by the minute - Anna, Kristoff, Elsa, Hans, Townspeople 21. Finale/Let it go - Company Vueli/Let the sun shine on

TOWNSPEOPLE Na na na heia na Na hi ja na Na heia heia na ja No a Ha na hei o no a na… YOUNG ANNA Do you want to build a snowman? Come on! Let’s go and play! YOUNG ELSA I could cover this whole place in snow! I’m not supposed to, though YOUNG ANNA Yeah. Just do it anyway! Do it for your sister! Elsa, please Oh, please! I can’t do the things you do! That’s what I’m talking about! YOUNG ELSA You really want to build a snowman? YOUNG ANNA You know I do! YOUNG ELSA We’ll stay up late and build that snowman! YOUNG ANNA Yes! YOUNG ANNA & YOUNG ELSA Me and you! TOWNSPEOPLE Na na hi ja na Na na hi ja na Once there was a family Beloved by all A king, a queen, two princesses And the story starts When they were small KING AGNARR Ladies, what have you been up to? TOWNSPEOPLE Elsa was a special child From her first frozen tear Her magic filled her parents’ heart With so much love and fear QUEEN IDUNA Elsa, no! What did we say? YOUNG ELSA Magic must stay secret. QUEEN IDUNA There are just some things we can’t do in public. YOUNG ANNA Like, run naked in the breeze. QUEEN IDUNA & KING AGNARR & YOUNG ELSA Anna! YOUNG ANNA Let the sun shine on! Let our hearts be light Like this perfect, happy, shiny summer day! QUEEN IDUNA & KING AGNARR Let the sunshine on YOUNG ANNA ‘Cause it’s all alright QUEEN IDUNA & KING AGNARR & YOUNG ELSA Together we can keep the storm at bay YOUNG ANNA & YOUNG ELSA One two three together Clap together, snap together You and me together Knees together, freeze together Up or down together Princess crown together Always be together You and me!

TOWNSPEOPLE Once there was a family With secrets to keep As rulers in a land where Respect for the crown runs deep

YOUNG ANNA Freeze my butt! MALE TOWNSPEOPLE And so the royal family Is ever on display And the people love the princesses And watch them as they play

TOWNSPEOPLE Let the sun shine on! Let our lives be free Let the promise of our land be sure and strong Let our hearts be warmed by this family All the winter long! Na ja na va ja… Let the sun shine on Over Arendelle! Let the crown be strong And let your love be true Bless our daughters fair, Whom we love so well! We will look to you

A little bit of you

YOUNG ELSA You know, there’s a recipe to making a proper snowman. YOUNG ANNA Really? YOUNG ELSA Uh-huh. A little bit of you A little bit of me A part that loves to dream

YOUNG ANNA A part that swings from a tree A little like me A little like you

YOUNG ELSA A part that’s nice YOUNG ANNA A part that’s naughty too YOUNG ANNA & YOUNG ELSA A loyal friend who is there no matter what

YOUNG ELSA With a big round belly

YOUNG ANNA And a big, bouncy butt! YOUNG ANNA & YOUNG ELSA He’ll love warm hugs And the bright sunlight

YOUNG ANNA And he’ll really love the summer YOUNG ELSA But he’ll melt! YOUNG ANNA Yeah, you’re right. So we’ll build him back together YOUNG ELSA Yes, together, that’s the key!

YOUNG ANNA & YOUNG ELSA ‘Cause he’s a little bit of you and me YOUNG ELSA Okay. Time for bed. YOUNG ANNA No! Time for more magic please and thank you. YOUNG ELSA Anna, you know I’m not supposed to even be doing this. YOUNG ANNA But your magic is the most beautiful, wonderful, perfectful thing in the whole wide world! YOUNG ELSA Do you really think so? YOUNG ANNA Yes! So, do it, please, before I burst from inside to outside! YOUNG ELSA Okay. Okay. Don’t burst. YOUNG ANNA Whooooooaaaa…! YOUNG ELSA A little bit of you, a little bit of me YOUNG ANNA You do the magic and I get to see YOUNG ELSA A little bit of fun

YOUNG ANNA Little bit of fun in the middle of the night

YOUNG ELSA A little bit of magic and it all takes flight!

YOUNG ELSA La la la la la la la

YOUNG ANNA This is so amazing! More more more!

YOUNG ELSA Little bit of you

YOUNG ANNA Magic! Magic! Do it, Elsa, do it more!

YOUNG ELSA Little bit of me

YOUNG ANNA Me! Me! Me! Me! Me! Me! Little bit of you little bit of me Yip-pee!

YOUNG ELSA Anna! Do you want to build a snowman?

YOUNG ANNA It’s snowing! Elsa? Do you want to build a snowman? Come on let’s go and play I never see you anymore Come out the door It’s like you’ve gone away We used to be best buddies And now we’re not I wish you could tell me why Do you want to build a snowman? It doesn’t have to be a snowman…

YOUNG ELSA Go away, Anna. YOUNG ANNA Okay, bye […] YOUNG ELSA It’s getting stronger. I can’t laugh. I can’t cry. I can’t dream. I can’t live without it bursting out. QUEEN IDUNA This is too much for her. We shouldn’t go. Come here, my poor child. YOUNG ELSA No. Don’t touch me! I don’t want to hurt you. […] BISHOP In the name of our King and Queen, lost at sea: Arendelle shall honor their ways until our young Queen comes of age. May they rest in peace. YOUNG ANNA Elsa? ANNA Elsa? Please, i know you’re in there I’m just wond’ring how you’ve been? Do you maybe want to take a walk Or sit and talk Or let me in? Are you ready for tomorrow? it’s your big day Is there anything I can do?

ELSA Do you want to build a snowman? Dangerous to dream


[…] ANNA Sorry I’m late. ELSA I know I’ll never see that sunny day When this trial is finally through And it could just be me and you I can’t dwell on what we’ve lost And how secrecy and silence Comes at such a cost I wish I could tell the truth Show you who’s behind the door I wish you knew what all this Pantomine and pageantry was for I have to be cautious And you’re so extreme We’re different, you and I And it’s dangerous to dream It’s dangerous to wish I could make choices of my own Dangerous to even have that thought I’m dangerous, just standing here for everyone to see If I let go of rules who knows how dangerous I’d be?

BISHOP

Your majesty, the gloves. ELSA Why right now would I make this mistake?







ANNA & TOWNSPEOPLE Queen anointed

Our chosen daughter

Our blessed Queen behold! […]

ELSA And could I open up that door And finally see you face to face? I guess a queen could change the rules - But not the reasons they’re in place I can’t be what you expect of me And i’m not what I seem But I would like to know you Is it dangerous to dream?

Let it go

ELSA The snow glows white On the mountain tonight Not a footprint to be seen A kingdom of isolation And it looks like I’m the Queen The wind is howling Like this swirling storm inside Couldn’t keep it in Heaven knows I tried… Don’t let them in Don’t let them see Be the good girl you always have to be Conceal, don’t feel Don’t let them know Well, now they know Let it go, let it go Can’t hold it back anymore Let it go, let it go Turn away and slam the door I don’t care what they’re going to say Let the storm rage on The cold never bothered me anyway It’s funny how some distance Makes everything seem small And the fears that once controlled me Can’t get to me at all It’s time to see what I can do To test the limits and break through No right, no wrong No rules for me, I’m free! Let it go! Let it go! I am one with the wind and sky Let it go! Let it go! You’ll never see me cry Here I stand and here I’ll stay Let the storm rage on… My power flurries through the air into the ground My soul is spiraling in frozen fractals all around And one thought crystallizes like an icy blast- I’m never going back The past is in the past! Let it go! Let it go! And I’ll rise like the break of dawn Let it go! Let it go! That perfect girl is gone! Here I stand In the light of day Let the storm rage on! The cold never bothered me anyway

Monster

ELSA It's finally come Come to knock down my door I can't hide this time Like I hid before The storm is awake The danger is real My time's running out Don't feel, don't feel Fear will be our enemy And death its consequence That's what they once said to me And it's starting to make sense All this pain, all this fear Began because of me Is the thing they see The thing I have to be? A monster Were they right? Has the dark in me finally come to light? Am I a monster? Full of rage Nowhere to go But on a rampage Or am I just a monster in a cage?

MEN End this winter bring back summer Keep your guard up! HANS No harm comes to her! MEN End this winter Bring back summer Keep your guard up!

ELSA What do I do? No time for crying now I've started this storm Gotta stop it somehow Do I keep on running? How far do I have to go? And will that take the storm away Or only make it grow? I'm making my world colder How long can it survive? Is everyone in danger As long as I'm alive? Was I a monster from the start? How did I end up with this frozen heart? Bringing destruction to the stage Caught in a war that I never meant to wage Do I kill the monster…? Father, you know what's best for me If I die, will they be free? Mother, what if after I'm gone The cold gets colder and the storm rages on? No I have to stay alive to fix what I've done Save the world from myself And bring back the sun


Colder by the minute

TOWNSPEOPLE And born of cold and winter air, the storm inside her grew The skies closed in, the wind picked up Her mind grew dark the cold wind blew







TOWNSPEOPLE

Nothing could contain

The tempest in her brain!


And the storm raged on

And they were ravaged by the wrath of snow

And the wind blew fear

And the storm would grow

Colder by the minute

Colder by the minute


ANNA

Keep walking, Anna, don’t stop, don’t rest

He’s out here somewhere

I can feel the ice in my chest

In my heart

I don’t care

I’ve got to reach you through the storm somehow

Because the one thing that can save me now is your love


KRISTOFF

Anna!


ANNA

True love!


KRISTOFF

Where are you?


TOWNSPEOPLE

Colder by the minute

Colder by the minute


ELSA

Can’t run

Can’t stop

Can’t breathe

Can’t live and I can’t die


HANS

Elsa, listen!


ELSA

Can’t hope to fix this mess

Yet somehow still I have to try


HANS

Please surrender!


ELSA

Conceal, don’t feel

Don’t feel

Get back into the cage


HANS

End this winter!


ELSA

I’ve unleashed a monster

I cannot stop the monster


HANS

No harm will come to you!


TOWNSPEOPLE

And the north wind howled

And they were trapped within the walls of white


ANNA

Don’t give in to the ice


KRISTOFF

Anna…


ANNA

Don’t give in to the cold…


KRISTOFF

If you can hear my voice hold on, Anna!


ANNA

True love!


ELSA

I can’t!


HANS

Elsa!


TOWNSPEOPLE

And the storm raged on

And nature tore the world apart

And all was lost to the frozen heart


ANNA

Kristoff…


KRISTOFF

Anna…


ELSA

Monster!


HANS

Elsa!


TOWNSPEOPLE

Colder by the minute

Colder by the minute


HANS

Elsa… you can’t run from this!


ELSA

Where is my sister? Where is Anna!


HANS

Anna?! She returned from the mountain, weak and cold.

You froze her heart.


ELSA

No.


HANS

I tried to save her, but it was too late. Her skin was ice.

Her hair turned white… Your sister is dead… because of you.


TOWNSPEOPLE

And the wind blew soft

And in her grief the storm stood still


ANNA

Kristoff.


KRISTOFF

Anna.


ANNA

Elsa?


TOWNSPEOPLE

AH…



Finale/Let it go


ELSA

There's so much I've longed to say

ANNA

Then say it all beginning with today

ELSA

It's like a dream I thought could never be

ANNA

Elsa.

You're free Let it go, let it go Show us what you can do

ANNA, kristoff & Olaf

Let it go, let it go


ELSA

The magic one is you

‘Cause here we stand

In the light of day

Let the sun shine on

ELSA

I take this warmth within and

Send it up above

ELSA & ANNA Goodbye to dark and fear Let's fill this world with

Light and love

ELSA, ANNA, KRISTOFF & OLAF And here surrounded by a family at last ALL We're never going back The past is in the past! Let it go, let it go And we'll rise like the break of dawn Let it go, let it go The fear and cold are gone Here we stand in the light of day Let our true love grow Let it go!



 


Annexe II - Les leitmotivs dans Colder by the minute



Leitmotivs :

  • 0:00 à 0:24 Frozen Heart

  • 0:25 à 0:33 Joik

  • 0:45 à 0:59 Tempête - Let it go

  • 1:03 à 1:28 True love

  • 1:33 à 1:52 Magie - Let it go (Elsa) + Monster (Hans) sur une base de Joik

  • 1:53 à 1:57 Monster

  • 1:58 à 2:01 Tempête - Let it go

  • 2:04 à 2:12 True Love

  • 2:13 à 2:16 For the first time in forever (Reprise)

  • 2:15 à 2:16 Monster

  • 2:17 à 2:26 Tempête - Let it go

  • 2:30 à 2:35 True love (Anna et Kristoff) + Monster (Elsa et Hans) sur base de Joik

  • 3:06 à 3:12 Tempête - Let it go (vocal, puis instrumental)

  • 3:33 à 3:41 True love (instrumental)

  • 3:42 à 3:47 Joik


Pour des raisons de droits, voici seulement un extrait de la partition, qui correspond à 2:04 dans l'audio.



Posts récents

Voir tout

Bazar alphabétique de ressources gratuites

Cette page sera régulièrement mise à jour. Si vous avez une ressource gratuite à partager, contactez-moi ;) Audacity Montage audio et enregistrement. Pas le plus complet et intuitif, mais parfait pour

Un moment avec ChatGPT

Je sais qu'il y a plusieurs inquiétudes concernant l'intelligence artificielle, mais moi, je suis plutôt du type optimiste et enthousiaste. ChatGPT a été une grande découverte pour moi qui aime les la

Comentários


bottom of page