Rechercher
  • Isabelle Fleury

Réflexion nocturne

*** Texte initialement publié le 17 janvier 2021 ***


Réflexion nocturne d’une maman qui veille sur sa fille de 3 ans qui se réveille souvent la nuit depuis quelque temps. Dehors, le paysage hivernal est magnifique. Dans le parc derrière chez-nous, il y a un village de châteaux forts peuplé de dizaines de bonhommes de neige géants. C’est magique.


Je m’ennuie de mes promenades solitaires la nuit, les rares moments de silence et de solitude dont je disposais. Je demeure une grande introvertie. Mais, même si les règles me paraissent absurdes et incohérentes, je n’ai ni révolte ni colère. Depuis le début de cette pandémie, je suis simplement émerveillée et reconnaissante de la chance que j’ai.

Alors permettez-moi de vous raconter une belle histoire :)


Il y a bientôt 13 ans déjà, j’errais sans grand enthousiasme sur un site de rencontre après avoir lancé une nième bouteille à la mer, qui commençait comme suit : « Mon coeur est toujours en attente de la personne dans les mains de qui il osera être vulnérable ». Je passais mon tour en soupirant dès que je lisais les sempiternels mots « je cherche une fille simple ». Ouais, ben… c’est pas moi!


Quand tout d’un coup, à ma grande surprise, je tombe sur cette phrase incroyable d’un type mystérieux avec une photo floue : « J’aimerais bien échanger un brin de sagesse avec une fille inspirante. Vive, complexe, hors du commun, quelqu’un qui sait bien s’émerveiller et profiter de la vie ».


« Il me cherche! » que j’ai pensé.


Quelques jours plus tard, j’entrais dans un café et me dirigeais toute souriante vers ce charmant jeune homme que j’avais l’impression de connaître depuis toujours et qui corrigeait une pile d’examens. J’ai attendu douze longues heures avant de l’embrasser passionnément! Notre premier rendez-vous dure depuis le 28 mai 2008 :) (et il a toujours autant de correction).


Souvent je me pince encore.


Merci mon bel amoureux de m’accueillir chaque jour telle que je suis, libre dans tous mes paradoxes et mon intensité. Merci d’être formidablement et simplement toi :) Je t’aime :) Tu rends cette pandémie plus douce et presque insignifiante.


Je me fous des épreuves si je les traverse avec toi :) (et nos deux filles fantastiques).

Posts récents

Voir tout

Avis de recherche

Cher Maxime, Depuis quelque temps déjà, je te cherche en vain sur les réseaux sociaux et dans les méandres d’Internet. Je ne suis même plus certaine de me souvenir de ton nom de famille et de son orth

Écrivez-moi